Dans le cadre de la semaine de la francophonie, la Ville de Richelieu tiendra une conférence gratuite sur la vie et l’histoire de Samuel de Champlain, le dimanche 15 mars prochain à 10h30 à la salle du conseil du 200, boulevard Richelieu. C’est le président de la société d’histoire de la seigneurie de Chambly, Paul-Henri Hudon, qui animera la rencontre en reprenant son légendaire habit de raconteur. Ce sera une occasion unique de se remémorer les péripéties du « Père de la Nouvelle-France », cet explorateur de la rivière des Iroquois (aujourd’hui Richelieu) et fondateur de la ville de Québec qui a découvert et baptisé le lac à son nom lors d’une exploration dans la région en 1609. Des prix de présence et un léger goûter seront offerts sur place.

Du 29 janvier au 2 mars 2009, la Bibliothèque municipale de Chambly présente l’exposition L’histoire de l’illustration québécoise pour la jeunesse de langue française, qui offrira une rétrospective historique et contextuelle de l’illustration québécoise pour les jeunes francophones. Les collectionneurs Jacques et Fabienne Brodeur, résidants de Richelieu, partageront ainsi leur passion, qui se traduit par plus de 20 ans de recherche et quelques-uns de leurs plus précieux trésors. C’est par une œuvre d’éducation nationale, pour conserver les traditions, la langue et la religion, que l’illustration est née au Québec. Désirant contrer l’arrivée des « comics books » américains aux images qualifiées d’immorales et de ridicules, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a publié L’Oiseau bleu en 1921, premier magazine québécois destiné à la jeunesse canadienne-française. Les amateurs qui le désirent auront la chance de rencontrer les collectionneurs dans le cadre d’un café-rencontre, le dimanche 1er février prochain, de 11h à 13h, à la bibliothèque. L’exposition est accessible selon les heures d’ouverture de la bibliothèque, soit les lundi, mardi et jeudi de 13h à 21h, le vendredi de 13h à 18h, le samedi de 10h à 16h et le dimanche de 13h à 16h.

En 1672, Jacques de Chambly reçoit la concession de la seigneurie de Chambly. Puis, dix francophones la possèdent jusqu’à la Conquête, où les terres passent progressivement aux mains d’anglophones. M. Gabriel Christie est un de ceux-là. Né en 1722, il est un homme influent et fortuné.

Né en 1853 à Sainte-Marie-de-Monnoir, Edmond Guillet a grandement contribué au développement industriel de la ville de Marieville. Son père, Damase Guillet, était marchand au village de Saint-Marie; le jeune Edmond grandit donc dans le milieu du commerce. En 1877, il possède à son tour un magasin spécialisé en instruments aratoires.

mercredi, 25 mai 2005 20:00

Une vie pleine de loisirs à Marieville

Au XIXe siècle, les habitants du village de Marieville ont de nombreux loisirs et aiment festoyer. Leur vie sociale est surtout concentrée sur la musique. Ainsi, ils ont deux fanfares au village. La première, celle du collège de Marieville, existe depuis 1864 et joue énormément de musique américaine.

Au XXe siècle, les villageois consacrent le mois de mai à la Vierge Marie. C’est une tradition à laquelle ils sont très attachés et se font un devoir d’y participer. Tous les soirs de la semaine, après une dure journée de travail, une célébration a lieu qui devient également une occasion de rassemblement.

Page 6 sur 10