Au début du XXe siècle, les villageois effectuent leurs achats au magasin général. Ils y trouvent tout ce qu’ils ont besoin, allant de l’épicerie, aux matériaux de construction, tissus, chaussures et les produits du pétrole, tels que l’huile à chauffage.

mercredi, 04 mai 2005 20:00

Le magasin général

Au début du XXe siècle, les villageois effectuent leurs achats au magasin général. Ils y trouvent tout ce qu’ils ont besoin, allant de l’épicerie, aux matériaux de construction, tissus, chaussures, huile à chauffage, etc. Le magasin général est aussi un lieu de socialisation où les gens viennent échanger leurs opinions et les derniers ragots du village. Wilfrid Bessette posséde un magasin général  très populaire à la paroisse Notre-Dame-de-Bonsecours, à Richelieu.

mercredi, 13 avril 2005 20:00

Les habitants du Château de Chambly

En 1907, un courtier de Brooklin, à New York, Gorton T. Coombe, fait construire pour sa femme une immense résidence à Chambly. Celle qu’il  a épousée en 1886 est une jeune Montréalaise du nom de Lydia Daikers. L’imposante demeure de pierre, qui portera également le nom de Château Coombe, est appelée Gorton Hall.

mercredi, 06 avril 2005 20:00

Un meurtre en 1719

En 1719, une vingtaine de familles ainsi qu’une cinquantaine de soldats sont établis dans la seigneurie de Chambly. Le 3 février, un serviteur noir du nom d’Antoine travaillant au moulin du sieur de Ramezay, se fait froidement assassiné par trois soldats. L’arrivée au fort de Chambly des officiers de justice chargés d’enquêter sur ce meurtre crapuleux crée tout un émoi dans la paisible seigneurie. Le procureur du Roy, Pierre Raimbault, est averti du meurtre le 4 février.

Construit en 1922, l’édifice du 1887 rue Bourgogne a eu plusieurs utilités.  Utilisé comme salle de réunions pour les Chevaliers de Colomb puis d’atelier pour le céramiste Coîteux, la fin de la Deuxième Guerre mondiale voit arriver de nouveaux propriétaires dans ce bâtiment:  La compagnie Judy Lynn Dress s’y établit en 1950.
La fin du conflit mondial amène des changements dans la production industrielle du vêtement; on s’intéresse maintenant à produire des vêtements pour les femmes. 

Anne le Seigneur, une fille du roi et Jean Besset dit Brisetout, un colon célibataire du régiment de Carignan-Salières se sont épousés en 1668 au fort Saint-Louis (Chambly). Ils ont élévé dix enfants sur leur terre de la côte du Huron dans l’actuel Saint-Mathias. Alfred Bessette, dit le frère André, est né en 1845; il est leur descendant en septième génération. Né à Saint-Grégoire d’Iberville dans un milieu très pauvre, Alfred Bessette fréquente très peu l’école: il apprend à lire mais ne sait pas écrire.

Page 7 sur 10