mardi, 14 mai 2019 10:16

La DPJ de la Montérégie-Est participe au cri du coeur

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est participe au cri du coeur des nombreux cadres de la DPJ lancé hier dans une lettre ouverte en réaction à la mort récente de la jeune fillette de 7 ans de Granby.

 

Signée par 20 directeurs de la protection de la jeunesse, dont Mme Josée Morneau du CISSS de la Montérégie-Est, la lettre intitulée «La cause des enfants tatouée sur le coeur» fait état d’une grande blessure dans le milieu des services sociaux québécois.

 

« Tout comme l'ensemble des citoyens du Québec, nous ne pouvons tolérer les circonstances ou événements qui mettent en péril la vie des enfants. Depuis l'annonce du décès de cette petite fille, chacun d'entre nous ainsi que chaque intervenant et gestionnaire de nos services est affecté, bouleversé. », pouvait-on lire dans la lettre ouverte.

 

Les directeurs ont aussi affirmé avoir besoin d’un soutien différent et de plus de ressources pour pouvoir répondre aux besoins des jeunes.

 

« Nous sommes d'avis, comme plusieurs intervenants et experts l'ont exprimé, que pour actualiser notre mission de protection des enfants, notre réseau a besoin d'être soutenu différemment. Ce soutien doit être organisé en fonction de l'évolution de notre société, de l'état de la recherche, des nouvelles problématiques émergentes et de la réalité actuelle du marché du travail. », ont ajouté les signataires.  

Felix Lebel