Ghislain Lebel
Clair

13°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 92%
Vent: SW à 11.27 km/h
vendredi, 09 septembre 2016 00:00

Début de la session parlementaire : Jean-François Roberge dévoile ses priorités


S’il n’est plus enseignant depuis 2014, le mois de septembre rime toujours avec rentrée pour  Jean-François Roberge. Tout juste après la Course du député Jean-François Roberge, qui se tiendra le 18 septembre prochain, le député de Chambly retournera à Québec sur les banquettes de l’Assemblée nationale pour une session parlementaire qui s’annonce chargée.

Le mois de septembre sera particulièrement occupé pour M. Roberge, également porte-parole de sa formation politique en matière d’Éducation. En plus de la Course, le député de Chambly organisera également un brunch à Richelieu avec le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault. Des Webinaires sur son livre Et si on réinventait l’école?, paru cette année, sont également au programme. «Le but  de la démarche est avant tout de rendre accessible à tous et d’expliquer nos idées en éducation, comme par exemple la prématernelle 4 ans accessible à tous et l’école obligatoire jusqu’à 18 ans ou diplomation». Il compte d’ailleurs continuer de défendre ces idées, qui ont bénéficié d’un large appui au sein de la population, au Salon Bleu.

La rentrée parlementaire sera également l’occasion pour M. Roberge de défendre des dossiers locaux qui lui sont chers. «Certains dossiers n’ont pas eu le dénouement espéré lors de la dernière session parlementaire et je me dois de poursuivre les démarches pour les faire avancer. La pénurie de médecins de famille à Saint-Basile-le-Grand, par exemple, est un dossier trop important pour qu’il tombe dans l’oubli. La situation rend plusieurs Grandbasilois vulnérables», dit M. Roberge, qui déplore l’attitude de blocage des libéraux dans ce dossier.

L’assainissement du Bassin de Chambly, mais également de la Rivière Richelieu, devrait également être relancé cet automne par le député. «L’assainissement du Bassin de Chambly et de la rivière est un engagement que j’ai pris lors de la dernière campagne. Le printemps dernier, nous avons organisé une grande opération de nettoyage des berges. Il faut aller plus loin. Cet été, nous avons tous été scandalisés par les photos des déversements dans nos cours d’eau. Il faut agir maintenant pour s’assurer de régler définitivement le problème»

M. Roberge compte également rencontrer le ministre de l’Éducation plus tard cette session au sujet de l’École secondaire de Chambly. Une pétition, qui peut être signée via le site Web de l’Assemblée nationale et réclamant l’ajout des secondaires 4 et 5 à l’établissement doit d’ailleurs être déposée par le député fin novembre. M. Roberge, qui a apporté un appui sans réserve à la démarche, qualifie la demande de «cruciale pour la grande région du Bassin de Chambly, pour les parents, mais surtout pour les élèves».

Finalement, M. Roberge compte relancer le dossier de l’élargissement de la Route 112 entre Chambly et Saint-Hubert. La publication d’une étude d’opportunité sur le sujet se fait toujours attendre, le responsable du dossier au ministère ayant changé lors de la démission de Jacques Daoust comme ministre des Transports cet été.

Communiqué