Ghislain Lebel
Nuageux

15°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 83%
Vent: SE à 28.97 km/h
jeudi, 04 décembre 2014 08:28

Jean-François Roberge dénonce le phénomène des élèves fantômes dans les autobus scolaires

Le député de Chambly porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’éducation, Jean-François Roberge, affirme que le ministre de l’Éducation n’a aucune idée de l’ampleur du phénomène des élèves fantômes dans les autobus scolaires, sur l’ensemble du territoire, et du montant d’argent versé sans justification par son ministère aux commissions scolaires.

Selon M. Roberge, une enquête de son parti a permis de découvrir que, depuis dix ans, les gouvernements péquistes et libéraux ont versé aux commissions scolaires des subventions pour le transport d'élèves qui n'existent pas. «En 2013-2014, le gouvernement a même versé 155 952$ pour transporter les élèves du Collège Antoine-Girouard à St-Hyacinthe… une école fermée depuis un an! », s’exclame Jean-François Roberge, en guise d’exemple.

Le député caquiste indique qu’il est curieux de savoir combien ce scandale a coûté aux contribuables depuis 10 ans. « J’ai ici une lettre datée du 6 octobre qui a été envoyée par six écoles privées de la région de Sherbrooke au ministre pour l’aviser des irrégularités dans les subventions au transport. Il était forcément au courant ».  « 615 élèves fantômes subventionnés à 500$ chacun par le gouvernement. On parle de plus de 300 000$ de fonds publics dilapidés », calcule-t-il. « Ce scandale s’ajoute au très mauvais bulletin du ministre de l’Éducation. Qu’attend le premier ministre pour le recaler? », se questionne-t-il.