Luc Noiseux
Généralement nuageux

0°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 88%
Vent: S à 28.97 km/h
mardi, 03 février 2015 08:34

Le NPD rétablira le financement de Radio-Canada

Notre diffuseur public a été grandement mis à mal par les coupures des gouvernements libéraux et conservateurs. Dans les années 90, les libéraux ont imposé des coupures budgétaires de plus de 400 millions de dollars à Radio-Canada. C’est pourquoi, lorsque j’entends les députés libéraux s’inquiéter de la situation financière actuelle de notre diffuseur public, je ne peux m’empêcher de souligner qu’ils sont tout aussi responsables des difficultés que traverse en ce moment même Radio-Canada.

Depuis l’arrivée des Conservateurs au pouvoir, l’avenir de Radio-Canada semble plus sombre que jamais. Radio-Canada vit en ce moment une des crises les plus graves de son histoire. Les Conservateurs ont coupé plus de 115 millions de dollars dans les trois dernières années seulement. Ces compressions budgétaires représentent un fardeau énorme pour les travailleurs et les artisans de Radio-Canada. Dans son acharnement contre Radio-Canada, le gouvernement conservateur met en danger l’intégrité, l’indépendance et la qualité de la programmation de notre diffuseur public.

Le printemps dernier, Radio-Canada a annoncé des coupures de 130 millions de dollars et la disparition de 657 emplois d’artisans, de journalistes et de travailleurs. Mis au pied du mur, Radio-Canada a annoncé quelques mois plus tard lors de la publication de son rapport quinquennal des coupes additionnelles de 1500 à 2000 employés au cours des cinq prochaines années, dont 500 dès 2015. C’est énorme ! Cela représente le quart du personnel de Radio-Canada. On estime que depuis 2008, les pertes d’emplois au sein de Radio-Canada s’élèvent à 2100 postes perdus.

À ce titre, je ne peux m’empêcher de souligner que 9 des 12 membres actuels du conseil d’administration de CBC/Radio-Canada sont d’ex-candidats, donateurs, stratèges ou amis du parti conservateur. Ce que la ministre du Patrimoine canadien ne peut faire d’une main, le conseil d’administration s’en charge de l’autre. Ne nous méprenons pas, le démantèlement de Radio-Canada est effectivement en cours.

Ces coupures ont des effets réels sur la programmation de Radio-Canada ; moins de journalistes à l’international, moins de couverture des événements sportifs amateurs, moins de documentaires, et beaucoup moins de productions d’ici. Ces réductions budgétaires auront également un effet multiplicateur négatif important sur l’industrie québécoise et canadienne des arts et de la culture.

C’est pourquoi je me bats jour après jour, avec mes collègues néo-démocrates, pour maintenir l’intégrité de notre diffuseur public et pour sauvegarder son indépendance et la qualité de sa programmation. S’il est élu, le NPD annulera les coupes de 115 millions de dollars imposées à Radio-Canada par les conservateurs. Un gouvernement NPD redonnera de l’oxygène à notre diffuseur public en lui assurant un financement stable, pluriannuel et prévisible qui lui permettra de se protéger contre les fluctuations du marché publicitaire et mieux remplir son mandat. C’est pourquoi nous nous engageons à annuler les coupes de 115 millions de dollars annoncées dans le budget du gouvernement conservateur de 2012.

Donnons les moyens à Radio-Canada de bien remplir son mandat ; un financement accru, stable et à long terme, ainsi qu’un conseil d’administration nommé par un processus de nomination indépendant. Il faut mettre fin à la partisanerie des conservateurs envers notre diffuseur public et mettre fin aux menaces incessantes de compressions budgétaires annuelles.

Matthew Dubé

Député de Chambly-Borduas

1-877-741-7802