Partiellement nuageux

13°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 60%
Vent: S à 35.40 km/h
mercredi, 02 mai 2018 08:52

Un Chamblyen fait le tour du monde grâce aux points voyage

Un Chamblyen fait le tour du monde grâce aux points voyage Photo courtoisie Vincearoundetheworld.com

Un citoyen de Chambly, Vincent Choquette, a décidé de changer de vie l’an passé. Il a pris la décision de tout laisser derrière lui et de faire le tour du monde. De plus, il allait le faire en utilisant les programmes de points de fidélité des compagnies de cartes de crédit, des banques et autres fournisseurs de services.

Voyager avec des points

Qui d’entre nous n’a pas dans son portefeuille une carte de points? Que ce soit notre carte de crédit ou la doyenne de toutes, la « Air Miles », nous accumulons sagement nos points à chaque visite en magasin. Avec un peu de chance, nous pourrons avoir un billet d’avion pour les États-Unis dans quelques années. La majorité d’entre nous convertirons ces points en certificats-cadeaux. Certains oublieront même de s’en servir. Seuls quelques rares consommateurs auront vraiment la chance de voyager à l’aide de ces points.

Comment monsieur Choquette a-t-il eu l’idée de se lancer ce défi? « J’ai toujours rêvé de voyager, mais dans ma tête ça prenait beaucoup, beaucoup de budget. J’ai commencé à lire plusieurs livres de voyageurs pour comprendre comment ils pouvaient bien faire le tour du monde. Combien cela coûtait ? Comment pouvaient-ils faire cela avec toutes les factures et paiements qui attendaient à la maison? Étaient-ils tous millionnaires? » explique Vincent. C’est à ce moment qu’il a découvert une culture du voyage méconnue : le « Travel Hacking ».

Cette façon de voyager permet d’économiser sur les vols et les hôtels en utilisant les points de récompense comme mode de paiement. On peut ainsi voyager à coût minime.

 

Mais ça mange quoi en hiver le « travel hacking »?

Selon la définition de Google, il s’agirait de tirer parti des programmes de récompenses des différents acteurs de l’industrie et de combiner le plus de points et de programmes ensemble dans le respect des règles établies et ce dans le but de récolter le plus de points possible dans la période la plus courte possible.   En d’autres termes, le « travel hacking » serait aux voyages ce que le « couponing » extrême serait à faire l’épicerie.

« En fait tous les programmes de points se ressemblent et fonctionnent sensiblement de la même manière. Cela devient du « travel hacking » quand l’ont réussit à accumuler des dizaines de milliers de points en quelques minutes sans dépenser une fortune et sans s’endetter » explique Vincent Choquette.

Il a rapidement remarqué le manque d’informations pertinentes à ce sujet pour les Québécois qui aimeraient faire comme lui. « Au fil de mes lectures, plusieurs ouvraient la porte sur le sujet du « travel hacking » mais sans jamais approfondir sur comment le faire, mais surtout le peu de trucs qu’ils donnaient ne fonctionnais pas ici. » dit-il.

 

Un blogue de voyage devient une ressource

Devant le manque criant de conseils pour ceux qui voudraient l’imiter, Vincent Choquette a eu comme idée d’utiliser son blogue pour transmettre son savoir sur le « Travel hacking ». « Mon blogue était à la base un endroit pour partager mes photos et aventures avec ma famille et mes amis. J’ai décidé de partager mes trucs sur celui-ci pour éviter aux gens de faire toutes les recherches et les erreurs que j’ai faites en apprenant le « travel hacking ». Je veux faire profiter mes lecteurs de mon expérience. » affirme-t-il. « J’aurais aimé savoir avant qu’il n’est pas nécessaire d’être riche pour voyager. » dit-il en conclusion.

 www.vincearoundtheworld.com

Marie-Eve Ducharme